À l’aube d’un possible renouveau

 

Je me suis toujours demandée si mon corps évoluait au même rythme que mon cerveau. Loin de vouloir comparer mon poids au nombre de livre que j’ai lu cette année, mais on dirait qu’ils sont proportionnels. De forte corpulence, taille moyenne, le sport ne me réussit pas trop bien mais j’essaie quand même de garder ma ligne. Pas que je m’inquiète de l’avis des gens, bahh, je m’en fous pas mal. 

Les gars me disent que je suis belle. Mouais, je suis pas trop moche. Ils n’ont pas tout à fait tort en m’appelant bonita, en me draguant ouvertement sur les réseaux sociaux « Dis, je peux avoir ton numéro ». Comme si mon visage était une carte de visite et non mes écrits. Et oui, je tiens deux blogs. J’y partage mes pensées, mes déboires, mes moments de faiblesse et tout… L’écriture, ça m’est venue de façon aturelle. Dès mon plus jeune âge, la lecture a occupé une partie importante dans ma vie. Sans oublier mes cousines, de véritables amies. Et aussi mes chats, je les adore tellement. 

Alors, je disais tantôt que je lisais beaucoup. Un auteur préféré nah j’en ai beaucoup. Pas un quota de lecture, je lis tellement vite et conserve mes bijoux, mes  seuls trésors. Entre mes cours à la fac (étudiante en gestion touristique), je travaille dans une maison d’édition. Quelle aubaine, dites vous ! Mais malgré ça, je peine à finir mon premier manuscrit. Je ne sais pas trop, le blogging c’est intéressant, mais j’aimerais publier mon propre roman. Projet à court et long terme. On ne sait jamais. Dans le passé, je n’ai pas vraiment connu le bonheur. Si ce mot existe vraiment. J’en ai bavé des heures sombres, l’adolescence ne m’a pas trop réussi. Ce caractère anti-social que j’affiche est bien le résultat de mes périodes de crise. Est-ce que j’ai surmonté tout cela ? Le temps nous dira. Pour l’instant, je m’accroche à la vie,à la lecture. Et aussi, à mes amis. Ils sont peu, vous savez ? La qualité emporte toujours sur la quantité. Et en amour ? Bahh laissons ce sujet (intime). 

Un nouveau printemps me sourit. Des projets, j’en ai par dessus la tête. Mais, cette nouvelle année que m’apportera-t-elle de nouveau ? Voyons, L’âge ce n’est qu’un chiffre. En tailleur, on me prend déjà pour une dame. J’ai l’élégance qu’il faut. L’assurance, un peu. Et la confiance, oui. Devrais-je changer subitement ? Grandir ? Mûrir ? 

Outre mes nouvelles résolutions, je garderai toujours le même nom, la même tête (quelques nouvelles coiffures à l’occasion) , le même caractère (IDGF) . Le changement n’attend pas une date précise. Tant qu’il y aura mes bouquins préférés, mes cousines, mes chats, je ne verrai pas l’obligation de changer quoique ce soit dans ma vie. Conformiste ? Non, plus tôt réaliste. L’avenir est toujours incertain et on ne saurait nier les malices du destin. 

Sur ce, je me dis Happy birthday. Une année de plus qui va rien changer en moi! 

P. S: Evitez de m’envoyer des souhaits farfelus. 

Luc DUFRESNE

Publicités

3 réflexions sur “À l’aube d’un possible renouveau

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s